François Rebsamen ne veut pas être le “ministre du chômage”

François Rebsamen s’est entendu avec Claude Bartolone : désormais, le président de l’Assemblée nationale ne l’appelle plus “Monsieur le ministre du Travail” lorsqu’il lui donne la parole pour répondre aux députés pendant les séances de questions au gouvernement, mais simplement “Monsieur le ministre”, ajoutant parfois son nom. En effet, Rebsamen ne supporte plus de donner à la droite, chaque fois qu’est lancé le titre “Monsieur le ministre du Travail”, l’occasion d’ajouter : “Et du chômage!!!” Il en a discuté récemment avec son prédécesseur, Michel Sapin, se demandant qui avait trouvé cette formule dévastatrice. Réponse du ministre des Finances : “C’est nous, quand nous étions dans l’opposition!”

Valls drague le centre de Bayrou… qui repousse ses avances

a beau l’éconduire, Manuel Valls lui a quand même renvoyé un mot doux. Jeudi , le Premier ministre a déclaré, sans l’ombre d’une hésitation, qu’il n’aurait «pas de problème» à gouverner avec le centre et plus généralement avec les «forces progressistes». «Pourquoi refuser la main de ceux qui se reconnaissent dans le centre, le centre-gauche, ou en tout cas ceux qui ne se reconnaissent pas dans les partis traditionnels ?», a-t-il justifié. Et le chef du de rappeler que «dans plusieurs villes, nous gouvernons déjà avec le Modem, avec les centristes.» C’est le cas notamment à Dijon, la ville du ministre du Travail François Rebsamen. Déjà mercredi, , le Premier ministre avait courtisé François Bayrou, en se remémorant l’appel du leader centriste à voter François Hollande au second tour de la présidentielle. «En 2012, nous avons commis l’erreur Continue reading

Le classement des personnalités politiques

A droite comme à gauche, on observe une incertitude totale dans le champ politique à quelques semaines de la moitié du quinquennat. Dans la majorité s’ouvre actuellement la saison 2 de la nouvelle génération, après celle des primaires de 2011. Les deux préférés à gauche sont en effet Manuel Valls et Arnaud Montebourg, le Premier ministre devançant assez largement l’ex-ministre au PS (84% contre 73%). En duel, si Arnaud Montebourg écrase François Hollande auprès des Français, il est battu par le chef de l’Etat chez les sympathisants PS (à 37 contre 59). Du côté de l’UMP, le retour de Nicolas Sarkozy ne s’opère pas dans un champ de pétales de roses : s’il y reste très majoritaire, il y baisse de 4 points, à 83 %. A l’exception de Brice Hortefeux, ses principaux soutiens que sont Baroin (–1) et Raffarin (–5) baissent également à l’UMP. Bruno Continue reading

Le chômage atteint un nouveau record, un “échec” à mi-mandat de Hollande

Paris (AFP) – Après une légère embellie en août, le chômage est reparti à la hausse en septembre, atteignant le record de 3,43 millions d’inscrits sans activité à Pôle emploi (+19.200, +0,6%), a annoncé vendredi le ministère du Travail.La hausse est encore plus nette en incluant les demandeurs d’emploi ayant exercé une activité réduite (+50.200, +1,0%), dont le nombre établit un plus haut historique de 5,13 millions (5,43 millions avec l’Outremer).”Les réformes ont besoin de temps pour produire leurs effets”, a réagi dans un communiqué François Rebsamen, ministre du Travail, à quelques jours de la mi-mandat de François Hollande. Depuis son élection en mai 2012, plus d’un demi-million de chômeurs ont poussé la porte de Pôle emploi.M. Rebsamen note toutefois un “ralentissement” de la progression au 3e trimestre par rapport au début de l’année: Continue reading